Douche à l'italienne : avantages, inconvénients et installation | Plocara Martinique

29 Avril 2021


La douche est devenue plus fonctionnelle et plus économe en eau que la baignoire. Au quotidien, elle vous permet de bien commencer rapidement la journée. La tendance est aujourd’hui à la douche à l’italienne : ses lignes sobres et épurées en font un signe de design et de modernité. Si elle a ses avantages, elle présente aussi quelques inconvénients.

 

Qu’est-ce qu’une douche à l’italienne ?

Elle se caractérise principalement par l’absence de marche, elle est de plein pied. Elle utilise généralement du carrelage à la place du receveur traditionnel, permettant une homogénéité, au sol comme au mur.

Elle tend à se généraliser dans les nouvelles maisons. Certains n’hésitent pas à troquer leur baignoire pour cet espace de douche d’un nouveau genre.

 

Pourquoi dit-on douche à l’italienne ? Son origine

  • À l'origine, il désigne une douche au ras du sol, sans receveur, équipé d’un siphon au sol.
  • C’est en Rome Antique qu’est née la douche « à l’italienne ». Avec leurs ‘thermae’, les Romains étaient les fondateurs des espaces sanitaires carrelés.
  • En France, traditionnellement les évacuations d’eau ne sont pas intégrées dans la dalle du sol, de ce fait nous utilisons des receveurs de douche.
  • Aujourd’hui, la douche à l’italienne est une vraie tendance et connaît un essor depuis une dizaine d’années puisqu’elle peut désormais être installée dans les petites salles de bains.Les avantages d’une douche à l’italienne

 

Les avantages d’une douche à l’italienne

Avantage accessibilité

L’absence de marches offre une meilleure accessibilité, surtout pour les personnes à mobilité réduite (fauteuil roulant, chaise pour les personnes âgées) ou pour prendre une douche à deux, vous décidez de la dimension, selon vos envies et la surface disponible. Sentiment de grandeur et de liberté.

Avantage esthétique

Une douche à l’italienne est source d'inspiration. Derrière sa vitre, elle est très design, surtout avec du beau carrelage ou du marbre ; l’effet est assuré. Une maison avec une douche à l’italienne est mieux valorisée qu’avec baignoire ou douche classique.

 

Les inconvénients de la douche à l’italienne

Quelques précautions particulières sont à prendre.

Etanchéité du sol de douche

L’utilisation d’un carrelage à la place du receveur n’est pas sans risque. L’eau risque de s’infiltrer par les joints affaiblis avec le temps. Utiliser des joints hydrofuges pour que votre douche puisse supporter un usage intensif sur le moyen terme.

Evacuation des eaux de douche

Avec une pente très légère, vous aurez du mal à expédier l’eau rapidement dans le siphon. La colonne d’hydro massage y est déconseillée car la masse d’eau sera difficile à évacuer. La douche à l’italienne est et reste minimaliste. L’entretien de l’évacuation est un sujet névralgique avec la douche à l’italienne.

 

Comment installer une douche à l’italienne dans sa salle de bain ?

Que l’installation soit faite par un professionnel ou par vous-même, il faut prendre quelques précautions. D'abord s’assurer que votre salle de bain peut accueillir une telle douche, et que les raccordements d’évacuation et adduction soient aisés. Il faudra peut-être casser quelques murs pour installer la robinetterie et les mélangeurs.

La fabrication du fond de type « maçonné » est possible, mais l’étanchéité doit être particulièrement fignolée. La solution « Kit receveur à carreler » a l’avantage de prévoir une multiple isolation et le siphon déjà adapté. Prenez soin de mettre un revêtement antidérapant en finition. Enfin l’option « receveur plat à poser » en résine ou en pierre naturelle (pas purement « à l’italienne ») vous assure d’entrée la meilleure étanchéité – Voir plus sur les 3 modes

Il est probable que vous ayez besoin de rehausser le sol pour pouvoir intégrer proprement le receveur et le siphon. Quelque soit le mode utilisé, la surface finie de la douche nécessite une pente d’au moins 1% pour l’écoulement des eaux. Utiliser des produits d’étanchéité pour que tout soit bien hermétique et une bande résiliente autour du receveur.

 

À quoi reconnaît-on une véritable douche à l’italienne ?

Ce type de douche est reconnaissable entre tous, car il s’agit :

  • d’une douche de plain-pied, c’est-à-dire installée au même niveau que celui du sol ;
  • d’un espace dont le sol est légèrement en pente afin de faciliter l’écoulement de l’eau ;
  • d’une douche entièrement recouverte de carrelage que ce soit aux murs ou au sol ;
  • d’un espace ouvert sur le reste de la pièce, dépourvu de porte, de parois clause, de rideaux, mais doté de surfaces vitrées.

Donc si votre douche est équipée d’un receveur –même extraplat-, il ne s’agit pas d’une pure douche à l’italienne, mais elle en a tous les avantages.

 

Les autres caractéristiques de la salle de bain italienne

Avec une douche à l’italienne, autant emprunter le style italien jusqu’au bout. Le bidet est un must dans la salle de bain italienne, il revient même en force en France dans les salles de bain modernes, avec de nouveaux modèles décoratifs.

Côté matériaux, le marbre est tout indiqué pour obtenir une salle de bain à l’élégance de l’Italie. La pierre ou le carrelage fin sont aussi de bonnes alternatives.

 

Voilà, vous connaissez maintenant tout de la douche à l’italienne. Si elle va donner du caractère à votre salle de bain, n’oubliez pas qu’il faut un minimum de connaissance en maçonnerie pour entreprendre ce genre de travaux.

Pour trouver un professionnel qualifié, vos contacts de Plocara et Plomberie Caraïbesont un très bon départ.

 

Sources

focus-maison.com

izi-by-edf.fr